De la part de Alain Bohée,

Un mortier Belge Van Deuren, en service dans les armées Françaises, quelque part en France. Du fait de sa petite taille et des convoitises qu'il pourrait susciter, nous ne divulguerons pas sa localisation exacte.

VanDeurenQQPartA

VanDeurenQQPartB

Poids en batterie : 350 kg

Champ de tir, en azimut : 120°, en site 45° (angle fixe, variation de la chambre)

Vitesse pratique de tir : 3 coups par minute en tir court, 1 coup minute en tir prolongé.

Portée maxi : 600 m

Mise à feu électrique (contacteur + exploseur)

C'est un matériel stable et précis, dû au commandant VAN DEUREN, de l'Armée Belge. Il remplace vers la fin de 1916 le mortier de 58 n°1bis et reste en service presque jusqu'aux derniers mois de campagne.

Il a plusieurs inconvénients : le tube s'échauffe et se dilate au cours du tir; il doit être échangé tous les 5 ou 6 coups; de plus la mise à feu est assez délicate; enfin la puissance est trop faible.

Extrait du Manuel d'Artillerie de Tranchée 6 1917 - Lavauzelles